Félix Loizeau — Drum Covers (3rd Video)

félix loizeau

Il y a un mois, j’ai passé deux jours avec mon ami Adrien pour enregistrer/filmer 3 covers d’un jeune batteur très prometteur de métal extrême, Félix Loizeau, membre du groupe de DeathCore Widespread Disease.

L’idée était de filmer en multi-caméra la performance de Félix, avec une lumière travaillée et des angles bien réfléchis pour mettre en valeur l’interprétation, tout en restant naturel (pas de coupes ou d’effet de montage afin de refléter clairement les capacités techniques de notre batteur). Adrien s’occupait majoritairement du son, je m’occupais plutôt de l’image, mais c’est surtout en post-prod que l’on s’est bien réparti les tâches, m’occupant ainsi du montage, de l’étalonnage, et du titrage.
C’était la première fois que j’utilisais des GoPro 3, et je dois avouer que c’est assez fun 😛

Bref, après une phase de post-production relativement difficile étendue sur un mois, vous pouvez voir la première vidéo de la série : le morceau Bellua, Pt.2 de Humanity Last Breath. (oui, ça commence bien sévère ! Ce contrôle de la double pédale… cette puissance…!)

J’espère que vous apprécierez ! 🙂

N’hésitez pas à vous abonner à sa chaîne, à lui laisser un petit commentaire sur YouTube, ou à m’en laisser un ici-même 😛

Les vidéos des performances de FL lui ont déjà permis de gagner la reconnaissance et le soutien de Batterie Magazine !
Un bien beau retour pour toute l’équipe et pour Hadrien Lenoir, manager de Widespread Disease !

EDIT 26/07/14 : Déjà plus de 1300 vues en quelques jours !

EDIT 23/09/14 : La deuxième cover de Félix, New Groove, de Periphery, est sortie il y a quelques jours !
Bien qu’ayant été filmée le même jour que la première vidéo, nous avions une caméra de plus sur cette seconde.
Je vous laisse apprécier ! 🙂

En attendant la troisième !

EDIT 06/10/2014 : la voici !

  • Bruno

    Bonjour. Quelques remarques…
    La première c’est que vous auriez mieux fait de filmer le marteau du pédalier de façon latérale plutôt que face au tambour. De cette façon on sentirait mieux le rythme envoyé par le bas, et le mouvement du tambour aurait plus d’impact.
    Autre remarque, la vue en plongée montre correctement son matériel mais pas assez le batteur qui s’en sert. Et on a du mal à voir la profondeur de l’image à partir du haut.

    Sinon c’est du bon travail.
    Bruno.

  • En fait notre principale contrainte, c’était l’espace. Car si en vidéo on se rend pas bien compte de cela, il faut signaler que la salle n’est pas si grande, et qu’il fallait placer du matériel sous batteur (éclairage et matériel de captation) sans le déranger, et donc sans déplacer son matériel, placé aux centimetres près ! Qui plus est, contrainte d’éclairage oblige, tout les angles n’étaient pas permis. Il n’y avait que deux endoits où on pouvait placer le panneau lumineux qui éclaire les pieds sans que la caméra du dessus le capte, et plus latéral, c’était la lumière rentrait dans l’appareil du bas… bref, c’était un peu serré :p
    Mais je dois avouer que les marteaux plus latérale aurait été mieux.

    Merci à toi pour ta pertinente remarque, et pour tes encouragements 🙂