REAPER 5 : Une Présentation Exhaustive

REAPER logo

Cet article est une revue détaillée de la Station de Travail Audio Numérique logicielle (STAN) REAPER, pour les débutants et les utilisateurs avancés.

Il a originalement été écrit en mi-septembre 2015 pour la sortie de la v5.0, mais il est régulièrement mis à jour. Dernière mise à jour : v5.50 (2017-09-20).

La version Française a été rédigée le 10/10/2017. Les captures d’écrans sont en anglais, mais l’interface peut être traduite en Français, comme vous le verrez durant l’article.
L’article comporte encore quelques coquilles ici et là, relecture en cours. 🙂

Vous ne trouverez pas REAPER dans un magasin de musique. Vous ne trouverez pas de pub pour lui dans un catalogue. Vous ne le trouverez pas livré sur un CD dans la boîte d’une interface. Pas de boîte, pas de CD. Même le site dédié manque d’information. Mais dans l’ombre de l’industrie des STAN, et sans aucune réelle stratégie marketing, REAPER évolue, et semble s’adapter à tout type de projets : musique électronique, enregistrement audio, mixage, masterisation, audio pour la post-production vidéo, design sonore, performance live, montage vidéo, audio pour les jeux-vidéos, podcasts, fictions sonores… avec une flexibilité qui peut satisfaire débutants et professionnels.

Avec la sortie de la v5 en août 2015 et avec toutes les optimisations qui sont venues avec, il est peut-être venu le parfait moment pour approcher la bête… et, pourquoi pas, pour la faire vôtre.
Mais de quelle sorte de bête parlons-nous exactement ?

An overview of REAPER v5.
Un aperçu de REAPER 5 et de son thème par défaut.

Un Peu d’Histoire

Chaque STAN a une certaine philosophie, une vision de la manipulation sonore et de l’ergonomie, et ainsi, une certaine histoire à raconter. J’apprécie celle derrière REAPER et son créateur, que je trouve inspirante, elle aide vraiment à comprendre comment REAPER est devenu ce qu’il est aujourd’hui. Laissez-moi vous en faire un résumé.

Justin Frankel a créé le lecteur audio Winamp quand il avait 20 ans, à une époque où les lecteurs de musique logiciels n’étaient pas vraiment capables de lire des mp3 d’une manière simple ou de créer des playlists et des bibliothèques. Winamp a été une énorme innovation technique : ce lecteur libre est rapidement devenu un succès mondial. Il a également pris en charge les plugins et les skins : fonctionnalités peu courantes à cette époque pour ce type de logiciel. Avec son collaborateur Tom Pepper, il a également développé SHOUTcast, un protocole qui permet aux PC d’envoyer un flux média via Internet (comme une webradio).
Deux ans plus tard, il vend Winamp, SHOUTcast et son entreprise, Nullsoft, à AOL pour 80 millions de dollars. L’histoire aurait pu se terminer là. Mais ce ne fut pas le cas.

Quelques mois après, Justin et Tom codaient un protocole P2P appelé Gnutella, qui fut utilisé par les logiciels de téléchargements les plus populaires de l’époque, Sharaeza et Limewire. Cependant, parce qu’ils étaient sous l’autorité d’AOL, ils ont dû arrêter son développement, mais le protocole avait déjà été partagé sur internet.

Grâce à ce travail notable sur les réseaux et sur les technologies audio numériques, Justin fit partie de la liste des Innovateurs en dessous de 35 ans rédigée par le MIT en 2002.

Après des années de programmations pour l’écoute et le partage de la musique, et après avoir expérimenté les possibilités de traitement sonore offertes par le numérique, il décida de créer une nouvelle entreprise en 2004, Cockos, et de développer un programme pour la création musicale et la manipulation sonore, en totale indépendance. REAPER (pour Rapid Environment for Audio Production, Engineering, and Recording) était né, avec une forte prise de position : ne pas laisser le profit ou n’importe quelle autre entreprise corrompre sa vision du logiciel.

Cockos est resté de petite taille en terme d’infrastructure et de nombre d’employés, durant toutes ces années de développement, mais soyez sûr que ceux qui ont pu rejoindre Cockos au fur et à mesure du temps avaient un très haut niveau de programmation et une connaissance très approfondie du traitement sonore informatique.

Maintenant en version 5 depuis août 2015, après près de 10 ans de développement, le logiciel a considérablement évolué. Comment la philosophie, l’ambition, et les compétences techniques de son créateur originel et de ses collaborateurs se reflètent dans REAPER 5 ?

Principales Fonctions

Afin de mettre en évidence le potentiel de REAPER, je me contenterai d’énumérer ses plus importantes fonctionnalités, celles qui déterminent le cœur et l’identité du logiciel.

Modèle Économique et Contenu du Pack

REAPER a un modèle économique équitable. Vous pouvez le télécharger et le tester sans limitation sur votre ordinateur à partir du site REAPER, et commencer à l’utiliser en mode d’évaluation. Il n’y a pas de différence entre la version d’essai et celle enregistrée (payée), à l’exception d’une petite fenêtre popup qui apparaît lorsque vous ouvrez le logiciel, vous indiquant que vous êtes en mode d’évaluation et que vous pouvez acheter le logiciel.

Après 60 jours de période d’essai, vous êtes invité à acheter le logiciel, selon vos revenus, à partir de 45€ pour les particuliers, les petites entreprises ou pour un usage dans un cadre éducatif. La licence commerciale est de 190€ environ. Si vous n’achetez pas de licence, vous resterez en mode évaluation. Peu importe la licence que vous possédez (évaluation, soldée – discount – ou commerciale), REAPER est le même, sans aucune limitation. Cependant, REAPER n’est pas gratuit : Cockos est une entreprise, les développeurs cherchent à faire des bénéfices pour développer leur activité. Ils ne veulent cependant pas développer des choses pour bloquer les utilisateurs, préférant travailler sur des fonctions liées à l’audio. Le modèle économique de Cockos est basé sur l’honnêteté des utilisateurs de REAPER.

Une licence dure 2 versions majeures, de sorte qu’elle peut être utilisée pendant des années et des dizaines de mises à jour (presque une nouvelle version REAPER tous les deux mois).

Vous pouvez même télécharger des versions de développement (pre-release). Si vous le faites, vous êtes invité à laisser des commentaires et des reports de bugs sur le forum de Cockos, mais vous ne pouvez pas vous attendre à ce que ces versions soient aussi stables que les versions officielles.

Une chose sous-estimée : les projets que vous créez avec REAPER ne sont pas chiffrés. Cela signifie que vous pouvez les ouvrir dans un éditeur de texte afin de trouver des données, ou même de les modifier (bien sur, faites attention si vous faites cela). Les données de vos projet vous appartiennent et vous pouvez les modifier comme vous le souhaitez. Cela permet aux développeurs tiers de développer librement les logiciels autour des projets REAPER.

L’installation de REAPER contient, en plus du logiciel, 230 effets audio / MIDI, dont certains incluent des algorithmes haut de gamme (tels que Elastique 3 et 2). Bien sûr, tous les indispensables sont disponibles en VST (compresseurs, EQ, delays, réverbes et bien d’autres). La plupart d’entre eux (en particulier ceux de la section JSFX) possèdent une interface très minimaliste, peu attrayante ou pas assez moderne pour certains. JSFX est un format de plugin d’effet qui permet aux utilisateurs d’éditer ou de coder leurs propres effets à partir de REAPER, en fournissant des éléments d’interface utilisateur standards pour permettre un développement rapide. La plupart des plugins de REAPER sont très bons et flexibles, mais vous pouvez préférer l’utilisation de plugins tiers pour avoir des interfaces ou des fonctions plus avancées, différents contrôles, ou bien sûr, d’autres effets tout simplement.

Aucune bibliothèque de samples ou d’instruments virtuels (à l’exception de deux synthétiseurs minimalistes) ne se trouvent dans le paquet d’installation. Je ne pense pas que ce soit un problème, car j’ai tendance à éviter les synthés et les sons natifs. Certains utilisateurs n’ont pas besoin de sons intégrés ou de synthétiseurs de toute façon (radio, post-production vidéo par exemple). Un débutant absolu qui veut commencer la musique électronique devra donc trouver et télécharger des synthés (voir des boucles sonores et des samples) avant de commencer, mais rien n’est impossible, et être capable de faire cela est une compétence que vous devriez avoir quelle que soit la STAN que vous utilisez.

Le fait de ne pas avoir inclus des sons et des instruments, et de ne pas avoir d’interface visuelle avancée pour les effets, est un moyen de maintenir le logiciel léger et de concentrer le développement sur la compatibilité, les performances, la stabilité et les fonctionnalités.

Compatibilité

REAPER est une cross-platforme entre Windows et Mac, et utilisable sur Linux (en version bêta). Des versions 32 et 64 bits sont disponibles.

Vous pouvez même installer une version portable de REAPER, pour l’exécuter à partir d’un lecteur USB ou d’un lecteur réseau sans devoir l’installer sur votre ordinateur. Cela permet également d’avoir plusieurs installations de REAPER sur le même ordinateur (s’il y a plusieurs utilisateurs, cela peut être très utile), sans aucune baisse de performance par rapport à une installation standard. Certaines personnes l’installent sur Dropbox pour synchroniser leur configuration entre plusieurs ordinateurs.

Les installations portables sont possibles car REAPER est très léger : toutes les fonctionnalités décrites dans cet article (et les autres) tiennent dans un fichier d’installation de 10 Mo ! Aussi lourd que deux grandes photos. Cela doit vous donner une idée du niveau d’optimisation de code qui a été fait par l’équipe de Cockos.

REAPER prend en charge de nombreux types de plugins (VST, VST3, AU, DX, JSFX), de pilotes audio (Asio, Wasapi, WaveOut, DirectSound…), un grand nombre de formats audio (wav, wav64, aif, ogg, mp3, flac, REX …), de formats vidéo (mp4, avi, mov, …) et même de format d’image (gif, jpg …) et d’autres protocoles tels que MIDI, MusicXML, OSC, Sysex, Mackie Control et Rewire. Plus d’infos sur les standards supportés sur la page produit de REAPER.

Vous pouvez utiliser REAPER pour l’audio 3D (ambisonic) et la vidéo 360° (grâce au Processeur Vidéo).

Performance

Remarque : Les performances et la stabilité sont relatives à l’ordinateur (matériel et système) sur lequel vous exécutez le logiciel. Dans mon cas, les plus gros projets ont été traités sur un PC avec un processeur i7-3770k et 16 Go de RAM, sous Windows 10 x64.

Lorsque vous lancez REAPER pour la deuxième fois, vous serez étonné de la rapidité avec laquelle il est ouvert (la première fois, il doit analyser vos répertoires VST, cette étape prend du temps si vous en avez beaucoup de pré-installés). 1 seule seconde, si vous avez un SSD.

Vous pouvez avoir des pistes, des objets audio et des effets illimités (sur des pistes ou sur des objets) dans vos projets. Aucune limitation artificielle ici. Les instruments virtuels sont traités comme tout autre effet, de sorte que vous pouvez les placer n’importe où sur la chaîne des effets de piste (FX).

L’optimisation est très impressionnante. J’ai des projets avec plus de 80 effets, y compris plusieurs plugins de réverbération de convolution, 80 pistes et un bon millier de fichiers audio à 96 kHz, 24 bits, et ils n’ont pas atteint plus de 10% de mon CPU, même en lecture. Bien sûr, le tampon doit être ajusté pour de tels projets, mais il est possible de les lire en toute fluidité et sans devoir faire de rendu. Certains plugins tiers peuvent être très intensifs en processeur et peuvent consommer plusieurs pourcents du processeur à eux seuls, mais le cœur de REAPER est très optimisé et vous pouvez réaliser des projets assez intenses, même sur des ordinateurs bas de gamme.

The performance meter window shows the statistics of your project.
La fenêtre des Performances du projet donne des informations sur la charge CPU de chaque piste et la latence introduits par leurs effets.

Pour les gros projets, vous pouvez utiliser un autre ordinateur pour s’occuper des effets VST, via un processus LAN appelé ReaMote. Il peut également être utile si vous avez un ordinateur silencieux mais pas très puissant dans votre salle d’enregistrement, et si vous devez avoir plus de puissance informatique. Rarement utilisé, mais bon à savoir.

Vous pouvez ouvrir et jouer plusieurs projets en même temps. Vous pouvez même router le signal d’un projet à l’autre. Vous pouvez également avoir des projets dans d’autres projets (une fonctionnalité appelée sous-projets), ce qui est très apprécié en post-production vidéo.

Vous pouvez avoir jusqu’à 512 entrées différentes et 512 sorties différentes, et jusqu’à 64 canaux audio par pistes.

Le logiciel est particulièrement stable, et il existe un système (un bridge) pour empêcher REAPER de crasher si un plugin instable pose problème. Afin d’éviter de mauvaises surprises, vous pouvez toujours activer la sauvegarde automatique des projets.

Flexibilité

Parce qu’il ne tente pas d’imiter le workflow des consoles hardware (matérielles), vous avez très peu de limitations liées aux pistes et au routage. En dehors de la piste Master, sur laquelle vous ne pouvez pas mettre d’objets (objets audio ou MIDI), il n’y a qu’un seul type de piste. Vous pouvez mettre n’importe quel type d’objet (audio-mono, stéréo ou multicanal, MIDI, vidéo, image ou texte) sur une seule piste, l’une après l’autre ou même en chevauchement .

Audio and MIDI items on the same tracks. I used this to replace a song section. The MIDI notes trigger drum samples, and these pass through the same routing as the original audio recordings.
Objets audio et MIDI sur les mêmes pistes. J’ai utilisé cette astuce pour remplacer la partie batterie d’une section de musique. Les notes MIDI déclenchent des samples de la batterie, et celles-ci passent par le même routage que les enregistrements audio originaux.

En ce qui concerne le routage, toute piste peut fonctionner comme un groupe / dossier ou comme auxiliaire / bus. Elles peuvent aussi être organisées selon une relation Parent / Enfant : le signal passant d’une piste enfant entre dans son parent, donc si vous ajustez n’importe quel paramètre de la piste parent, il est appliqué sur la somme des signaux de ses pistes enfants. C’est ainsi que vous pouvez créer des pistes de groupe dans REAPER. Regardez la capture d’écran ci-dessus pour voir comment une piste de groupe (ici en haut en gris) peut afficher une visualisation les peaks des objets audio et de la représentation des notes MIDI de ses pistes enfants, ce qui est très très pratique pour aligner les objets et créer des automations.

Depuis la v5 de REAPER, les pistes peuvent également fonctionner comme VCA pour d’autres pistes.

Chaque piste peut avoir autant d’envois et de retours que vous le souhaitez. Pour vous aider à organiser le routage, vous pouvez utiliser la Matrice de Routage, qui vous permet d’éditer tous le routage de votre projet.

As you can see in the Routing Matrix, Guitar, Vox and Backing tracks are sent to the same reverb, but only Vox is sent to the Delay bus.
Comme vous pouvez le voir dans la Matrice de routage, les pistes Guitare, Voix et Backing sont envoyées au Master et à la même réverbe, mais seuls Vox est envoyé au bus Delay. Une fenêtre de contrôle de piste vous permet d’ajuster les paramètres d’envoi.

Vous pouvez également acheminer des signaux de différents projets ouverts, et enregistrer des sorties de pistes plutôt que des entrées.

La visibilité des pistes peut être contrôlée à l’aide du Gestionnaire de Pistes. Cette fenêtre vous permets également d’effectuer des opérations de base (armer pour l’enregistrement, mettre en muet, solo) et de voir la latence de la chaîne d’effet.

A live demo of the Track Manager.
Une démonstration du Gestionnaire de Pistes.

Les paramètres FX peuvent être contrôlés via la fenêtre de Modulation de Paramètre, un moyen puissant pour lier des paramètres entre eux, ou à un LFO, ou même à un signal audio, ce qui est très pratique pour créer une sorte d’auto-wahs (par exemple) et des side-chains, même si le plugin ne le propose pas de manière native. Cela fonctionne très bien sur l’overdrive aussi : vous pouvez ajuster le réglage du drive en fonction du volume d’entrée, ce qui est très pratique.

You can modulate every FX parameter based on an audio signal or a LFO.
Ici, un paramètre est modulé par un signal audio et un LFO. Bien que le plugin ne le propose pas cela de manière native, c’est possible grâce à la fenêtre de Modulation de Paramètres.

Vous pouvez bien sûr moduler les paramètres FX et les propriétés de pistes grâce à des enveloppes d’automatisation. Il existe un filtre de paramètres qui vous permet de trouver rapidement le paramètre que vous souhaitez automatiser. Notez également que chaque FX dispose d’un contrôle wet/dry, ce qui est utile avec des plugins qui ne le fournissent pas.

Envelope parameter filter in action ! (Theme X-Raym Analog)
Les filtres d’enveloppes de paramètres en action ! (Thème : X-Raym Analog)

La v5.50 a également introduit des Objets d’Automation, un bon moyen d’encapsuler des points d’enveloppes consécutifs pour créer des motifs que vous pouvez dupliquer, modifier, sauvegarder pour d’autres projets, etc. Vous pouvez même les superposer !

Les objets d’automations avec leur fenêtre de propriétés, et leur LFO.

Audio

Le traitement des objets dans REAPER est totalement non destructif. Vous pouvez créer des fondus, modifier la longueur, la vitesse, ajouter des marqueurs élastiques (un moyen de modifier le timing de certaines sections d’un élément audio), appliquer des FX sur des objets, créer des enveloppes d’automation pour ces FX d’objets et pour certaines propriétés d’objets (volume, hauteur, pan, muet) sans rendu, mais si vous voulez en faire un malgré tout, vous pouvez utiliser la fonction Gluer.

Items with dedicated Pan Envelopes and Fades.
Objets avec des enveloppes panoramiques liées aux objets et des fondus non destructifs, idéal pour le design sonore.
Stretch Markers
marqueurs élastiques et leurs différentes fonctionnalités. Bien sûr, il existe d’autres façons de les créer et de les quantifier.

Les objets peuvent également être regroupés afin que toute transformation sur un élément d’un groupe soit appliquée sur les autres, si l’édition de groupe est activée (vous pouvez la désactiver temporairement si nécessaire).

Vous pouvez également déplacer des objets en utilisant le système de Ripple Editing. Lorsqu’il est actif, le déplacement d’un élément dans le temps fera se déplacer les objets suivants de la même manière, sans avoir à effectuer de sélection. Cela peut être utilisé sur une seule piste uniquement ou sur toutes les pistes, ce qui est particulièrement utile en composition et dans les projets de fiction sonore.

Pour les objets audio, REAPER dispose d’un système de prises, ce qui signifie que vous pouvez avoir plusieurs versions d’un segment audio ou de plusieurs fichiers empilés et regroupés en un seul objet, mais seul l’élément actif sera lu pendant la lecture. Les prises peuvent être créées à l’enregistrement, ou au moment de l’édition des objets. Vous pouvez aussi utiliser le mode Couches si vous ne souhaitez pas utiliser les prises.

Take system used on backing vocals.
Le système de prise utilisé sur des pistes de backing vocals. Voyez comment les couleurs m’ont aidé pour être sûr d’avoir utilisé une prise différente pour chaque piste.

Il existe également un excellent outil de Scission Dynamique qui peut analyser un son et ajouter des marqueurs élastiques, en fonction de l’ouverture ou la fermeture d’un gate ou de la détection de d’attaque. Il peut également diviser le son en plusieurs objets si vous préférez.

The Dynamic Split tool.
L’outil de Scission Dynamique.

La création d’une boucle est aussi simple que d’étendre la longueur de l’objet. Cela fonctionne également avec des objets MIDI.

Une nouvelle fonctionnalité introduite dans la v5.32 est la vue de forme d’onde Spectral Peaks. Lorsqu’ils sont activés, les formes d’onde de vos objets seront colorées, en fonction de leur hauteur. La couleur peut être répétée chaque octave. Cette fonctionnalité peut être particulièrement utile pour le sound design, la création d’instruments virtuels et le DJiing, pour pouvoir distinguer facilement les sons graves, medium et aigüe.

Chaque échantillon a une couleur différente, en fonction de sa hauteur.

La v5.50 a également introduit la vue spectrogramme et l’édition spectrale. C’est assez simple et pas aussi détaillé que le logiciel dédié, mais cela peut être très utile de toute façon.

La vue en spectrogramme des objets permet d’effectuer un ajustement spectral local sur vos objets audio.

MIDI

Je ne détaillerai pas toutes les fonctionnalités liées aux MIDI, la plupart d’entre elles sont assez conventionnelles (c’est-à-dire qu’elles fonctionnent comme beaucoup d’autres STAN), mais j’aimerais mettre l’accent sur certaines choses que j’ai trouvé particulièrement intéressantes lorsque j’ai commencé à utiliser REAPER.

Vous pouvez utiliser la fonction de pool MIDI, une façon de créer une instance d’un objet : si vous modifiez un élément MIDI, toutes les autres instances de l’objet dans la pool sont également modifiées. Les boucles et les objets peuvent être fusionnés en un seul objet en utilisant la fonction Gluer.

Vous pouvez renommer les notes sur le Piano Roll (le piano vertical dans l’éditeur MIDI), ce qui est très pratique lorsque vous utilisez des samplers. Avec certains samplers, comme ReaSamplomatic5000 inclus dans REAPER ou TX16Wx, les noms des notes changent automatiquement en fonction du nom de votre sample. Très utile !

Il existe également une fenêtre avancée pour Quantifier les Événements avec des paramètres pour le début de la note, la fin de la note, la longueur et une force (pourcentage) de quantification. La grille peut être passé en mode swing. Il y aussi une fonction d’humanisation, qui pourrait être plus complexe, mais qui fait bien son travail en randomisant le timing, la vitesse et la vélocité/valeurs des notes/événements.

Les notes peuvent être limitées à une gamme choisie, ce qui est utile lors de la composition d’une chanson dans une clé particulière.

Une autre bonne fonctionnalité est que vous pouvez modifier plusieurs objets MIDI simultanément, même s’ils ne sont pas sur la même piste !

An overview of REAPER MIDI editor.
Un aperçu de l’éditeur MIDI et de différents modules. Les notes MIDI sont directement nommées à partir de l’échantillonneur intégré de REAPER (non affiché).

Mise à jour : la v5.20 dispose désormais d’un éditeur de partition intégré. La durée de la note est faite par Cliquer-Glisser, tout comme les notes MIDI, ce qui est très pratique !Il est assez basique pour l’instant, mais il peut déjà aider grandement ceux qui sont plus habitués aux partitions qu’aux éditeurs MIDI.

L’importation / exportation en MusicXML est possible. L’exportation PDF est également disponible.

The brand new Notation Editor.
Le nouvel éditeur de parition.

Montage Vidéo

Vous pouvez maintenant avoir plusieurs objets vidéo dans un projet et effectuer du montage en HD dans REAPER. En utilisant des moteurs externes pour la lecture (VLC par exemple), votre ordinateur pourra lire les vidéos sans retard, dans une grande variété de formats et de résolutions, ce qui est particulièrement adapté pour le doublage, l’illustration musicale et le sound design. Bien sûr, vous pouvez également faire un rendu de votre projet avec la vidéo. Cela dit, je suis un peu déçu que les objets vidéo ne soient pas différents des audio dans la vue d’arrangement (aucune icône ou aperçu d’image).

Vous pouvez également appliquer des effets vidéo (redimensionnement, recadrage, image dans l’image, texte sur l’image, etc.) à l’aide des effets du Processeur Vidéo. Ce processeur d’effets est conçu pour être directement scriptable, il apparaît donc avec les contrôles à gauche et le code à droite. C’est un peu dérangeant pour la plupart des utilisateurs qui veulent juste toucher quelques boutons sans avoir à regarder le code source, mais cela fait le travail. J’apprécie l’invitation de Cockos pour coder, mais personnellement, je pense que le code source ne devrait pas être visible pour ceux qui ne veulent pas le voir, comme pour l’éditeur de JSFX et de ReaScript.

Quoi qu’il en soit, si vous voulez faire du montage vidéo avancé (corrections colorimétrique avancée, effets visuels, rendu GPU), REAPER n’est pas la solution. Avoir la possibilité de lire et de modifier des vidéos est très pratique pour ajouter du son à l’image, mais il ne remplacera pas un logiciel d’édition vidéo dédié. Le but est seulement de rendre la création de son pour la vidéo plus facile en permettant d’avoir des prévisualisations fluides, avec une grande compatibilité de formats, et l’édition de base. Ça aide beaucoup déjà !

REAPER used in a subtitling workflow. The text items were created with the help of the Dynamic Split tools.
REAPER utilisé dans un workflow de sous-titrage. Les objets de texte ont été créés à l’aide de l’outil de Scission Dynamique.

Avec des logiciels tiers dont je parlerai plus tard, vous comprendrez pourquoi REAPER est devenu une STAN de choix pour les projets de post-production vidéo.

Régions et Marqueurs

Vous pouvez définir des marqueurs et des régions dans votre projet. C’est un bon moyen de définir une partie d’un morceau ou d’écrire toute autre information. Les régions peuvent également être utilisées pour définir des sections pour le rendu.

Avec la puissante Matrice de Région, vous pouvez faire des rendus de fonction des pistes sélectionnées pour chaque région. Ceci est très utile en sound design pour exporter des sets entiers de sons provenant d’un seul projet.

The render will output 3 files : the first one will have only track two and will match duration of the first region, the second one will have track 3 and 4, and the last one will have all tracks.
La matrice de rendu de région produira 3 fichiers : le premier n’aura que les pistes 1 et 2, le second aura les pistes 3 et 4, et le dernier aura toutes les pistes. Tous ces fichiers seront aussi longs que leur région mère.

Comme vous pouvez définir des variables dans les noms de fichiers exportés, il est très facile de créer une banques de sons avec REAPER ou de préparer le sons d’un instrument virtuel.

Malgré le fait qu’il y a de nombreuses actions intégrées liées aux Marqueurs et aux Régions (en particulier concernant la navigation dans le projet à travers les marqueurs et les régions), elles sont assez basiques : vous ne pouvez pas avoir plusieurs ensembles de régions ou de marqueurs. Heureusement, les extensions et les scripts leur ont ajouté beaucoup de fonctionnalités – ensembles de régions, notes de région, etc.

Personnalisation

Il y a beaucoup de types de projets différents qui peuvent être réalisés dans une STAN. La meilleure façon de satisfaire le maximum de besoins ? Laissez les utilisateurs être en mesure de personnaliser la façon dont le logiciel se comporte et ce à quoi il ressemble !

Dans REAPER, à peu près tout processus auquel vous pouvez penser peut être déclenché par une action. Celles-ci sont listées dans la fenêtre des Actions (qui contient plus de 4500 actions dans REAPER 5 sans extension). Vous pouvez filtrer la liste en saisissant des mots clés, et seules les actions avec les mots clés fournis apparaîtront. Vous pouvez ensuite lier une action sur une barre d’outils, un raccourci clavier ou un événement MIDI / OSC.

Vous pouvez même assigner des actions à différentes actions de la souris en fonction de certains contextes, en utilisant des modificateurs de souris. Ceci est en fait l’un des principes clés de l’édition de REAPER : vous n’avez pas une palette d’outils comme dans d’autres STAN, avec un outil de scission pour pouvoir diviser un objet sous le curseur, outil de stretching pour étirer des objets avec la souris etc … Dans REAPER, toutes les actions de la souris sont sensibles au contexte (survoler différentes zones d’un objet offre différents outils – optionnellement les touches alt, maj et ctrl peuvent proposer des actions alternatives), et ces actions peuvent être modifiées grâce au système d’actions. Il est plus simple et plus rapide de faire des modifications de cette façon, car vous n’avez pas à vous souvenir des raccourcis pour les différents outils.

Defining a shortcut in the Actions window. Note that actions have been filtered with some keywords.
Définition d’un raccourci dans la fenêtre des Actions. Notez que les actions ont été filtrées avec des mots-clés.

Dans la fenêtre Actions, vous pouvez également créer des actions personnalisées (également appelées macros), des combinaisons de plusieurs actions exécutées les unes après les autres, qui peuvent être déclenchées comme une simple action native. Ces actions personnalisées peuvent vous faire économiser beaucoup de clics !

A macro I use very often.
Une macro que j’utilise souvent.

Vous pouvez également personnaliser l’apparence de REAPER en téléchargeant des fichiers de thème (si vous n’aimez pas l’apparence par défaut de REAPER, vous pouvez télécharger l’un des centaines de thèmes créés par les utilisateurs) ou simplement personnaliser un thème en modifiant ses paramètres. La personnalisation de l’interface peut aller assez loin, mais certains éléments ne sont pas modifiables, car ils sont créés à l’aide de fonctions dépendantes du système d’exploitation (barres de défilement par exemple), donc certains panneaux peuvent ne pas être exactement identiques sur Windows et Mac. Utiliser ces visuels est un moyen de garder le paquet d’installation léger et d’obtenir de meilleures performances. Les différences visuelles entre plates-formes et l’aspect un peu brut de certaines fenêtres est le coût à payer pour cela.

Je pense que cela pourrait être agréable d’avoir un système de thème vectoriel complet, comme avec Melda Production. Mais bien sûr, nous pouvons également faire de grandes choses avec des thèmes basés sur des images aussi. Jetez un coup d’œil aux exemples ci-dessous :

Imperial, by White Tie, one of the most popular alternative theme.
Imperial, de White Tie (qui a également conçu les thèmes officiels de REAPER).
Eyssina, a theme dedicated to former Cubase users.
Eyssina, par cubic13, un thème dédié aux anciens utilisateurs de Cubase.

Différentes fenêtres et barres d’outils peuvent être placées autour de l’écran en utilisant un système de Dock, ce qui vous donne une certaine liberté sur l’organisation de votre espace de travail. Ce n’est pas le meilleur système de dock que j’aie vu (je suis assez fan de celui d’Adobe), mais ça fonctionne bien avec plusieurs écrans.

Comme vous pouvez exporter votre configuration dans un fichier zip et l’importer dans REAPER, vous pouvez recharger toutes vos préférences (raccourcis, barres d’outils, thèmes, modèles de projets, modèles de chaînes d’effets, etc.) et les partager avec d’autres gens.

Tout ce pouvoir de personnalisation a un prix : il vous faudra un peu de temps pour configurer votre configuration afin qu’elle fonctionne parfaitement pour vous. Pour les nouveaux utilisateurs de REAPER, certains utilisateurs, y compris moi-même, partagent des “configurations de débutants” afin d’avoir des fonctions plus visibles dès le début, avec de nombreuses barres d’outils et des boutons pour les actions souvent utilisées dans les projets. Personnellement, je n’aime pas la plupart des raccourcis clavier par défaut, peut-être parce que j’étais habitué à d’autres logiciels, donc ma configuration est très différente à ce niveau là.

Modularité

Un logiciel modulaire est un logiciel qui permet à ses utilisateurs d’ajouter des fonctionnalités de modifier celles qui existent déjà sans toucher leur noyau.

REAPER est fourni avec une API assez volumineuse, ce qui signifie que les développeurs peuvent coder des extensions pour REAPER ou des scripts, des actions personnalisées avancées écrites sous forme de code, et les partager avec d’autres utilisateurs. De nombreuses demandes de fonctionnalités ont été satisfaites de cette façon, sur le forum.

Vous pouvez également créer vos propres effets audio / MIDI en tant que plugins JSFX, comme mentionné précédemment, d’une manière beaucoup plus facile que si vous deviez créer votre propre VST. Cockos fournit un pack de plugins appelé ReaPlugs dans lequel vous pouvez trouver les VST de REAPER (si vous avez besoin de les utiliser avec un autre STAN). Le pack a un effet appelé ReaJS, qui est capable de charger vos plugins JSFX dans une autre STAN.

Les scripts peuvent être codés en EEL (langage spécifique à REAPER), en Lua (un langage de script très commun, intégré dans REAPER 5) et en Python (un autre langage de script très commun). Les deux premiers sont interprétés nativement, ce qui facilite le partage et l’intégration, tandis que le dernier nécessite l’installation de la bibliothèque Python. Pour les extensions, le langage utilisé est le C++.

Ils peuvent même avoir une interface ou fonctionner en arrière-plan en continu.

Tant de langages pris en charge, cela donne plein de possibilités pour ajouter de nouvelles fonctionnalités. Voilà un système bien modulaire !

Avec le nouveau REAPER v5, vous pouvez maintenant créer ces scripts et effets dans REAPER directement, grâce à un éditeur de code intégré.

Coding a JSFX rigth inside REAPER, thanks to the new built-in IDE.
Coder un JSFX ou un Script directement dans REAPER est possible dans la v5.Une fonctionnalité avancée, que tout le monde n’utilisera pas, mais très moderne et puissante.

Grâce à de nouvelles fonctions disponibles pour les scripteurs, nous pouvons maintenant créer des choses très puissantes. De la communauté ReaScript a émergé des fonctionnalités vraiment impressionnantes, comme le Loudness Graph synchronisé avec les projets (les régions des projets apparaissent dans la visualisation, quelque chose qu’aucun VST ne peut faire), un gestionnaire de régions / marqueurs qui supporte des ensembles de régions (quelque chose que j’utilise dans chaque projet), un script de quantification avancé pour les éléments et les marqueurs élastiques supportant le swing / la force / la gravité, beaucoup de scripts pour le workflow de sous-titrage, l’édition d’objets, de propriété d’objets, d’automation, etc. Presque tout ce qui a une valeur dans vos projets (éléments, enveloppes, régions, pistes) peut être modifié par des scripts.

Le scripting est a définitivement changé ma façon de travailler. Pour mes projets, j’ai construit des outils uniques répondant à des besoins très spécifiques, des choses qui n’auraient pas pu être faites dans d’autres STAN. C’est aussi un moyen de contribuer indirectement au développement de REAPER et de le rendre capable de faire encore plus de choses qu’il n’en fait déjà. Ce qui est amusant, c’est que certaines fonctionnalités personnalisées ont juste besoin de quelques lignes de code et de quelques minutes de programmation, mais peuvent vous faire gagner beaucoup de temps.

Sélection d’Extensions

Comme vous pouvez le voir, REAPER a déjà beaucoup à offrir en natif, et les scripts peuvent faire encore plus. Voyons comment aller encore plus loin !

SWS/S&M

Si vous devez télécharger une seule ressource créée par la communauté, il devrait s’agir de l’extension SWS / S&M, open-source et gratuite. Initialement créée et gérée par des membres de la communauté, elle apporte plus de 2700 nouvelles actions à REAPER, tout en étant très légère. En outre, elle apporte également des fonctions qui peuvent être utilisées par des scripts ou d’autres extensions, ce qui étend encore plus la modularité de REAPER.

Avec SWS / S&M, vous pourrez également faire beaucoup de choses que REAPER ne peut pas faire en natif. Gérer la grille de tempo avec la souris, capturer et appliquer des grooves à partir de notes MIDI, créer des instantanés de pistes, renommer vos items avec des variables, analyser le volume des éléments, jouer uniquement l’objet sous la souris pour un aperçu rapide, un éditeur de notes de régions et de marqueurs, des marqueurs d’actions (un moyen de déclencher des actions lorsque le curseur de lecture arrive à endroit précis)… Il y a beaucoup de choses intéressantes !

L’année dernière, Cockos a recruté le meilleur mainteneur du projet, donc REAPER et SWS / S&M sont maintenant développés ensemble : une mise à jour REAPER est souvent suivie de près par une de SWS / S&M. Mise à jour (2016-17-05 : JeffOs ne fait plus partie de l’équipe). Mise à Jour: SWS a été repris par Tim Payne, son créateur originel.

Playtime

Si vous souhaitez utiliser REAPER pour le live ou pour faire de la musique électronique, vous pouvez envisager d’utiliser Playtime par Helgoboss. Cette extension contient une vue de session (à la Ableton Live) dans REAPER, dans laquelle vous pouvez charger des samples et des boucles et les déclencher via MIDI. Les performances peuvent être enregistrées en tant qu’objets, liés à leurs fichiers sources.

Playtime, a session view in REAPER !
Playtime, une vue de session dans REAPER !

ReaPack

Cette toute nouvelle extension gratuite et open source (juin 2016), codée par cfillion, est un gestionnaire de paquets qui permet de télécharger des ressources créées par l’utilisateur depuis REAPER. Il a été conçu pour les scripts (ReaScripts et JSFX), mais à long terme, il peut prendre en charge des thèmes et d’autres types de fichiers. C’est l’un des plus grands exemples de travail communautaire de Cockos. MAJ: Reapack gère maintenant presque tout les types de ressources disponibles pour REAPER.

Dès l’installation, Reapack vous apportera plus de 500 nouvelles actions créées et partagées gratuitement par les membres (y compris mon pack de scripts gratuits). Certaines de ces actions sont assez basiques, mais d’autres sont vraiment avancées, exploitant le véritable potentiel de la modularité de REAPER.

Les contributions des utilisateurs étaient un peu pénibles à gérer et à mettre à jour. Maintenant, grâce à ReaPack, tout le monde peut les télécharger de manière simple et pratique !

Interface Web

Cette extension intégrée à la v5.30 vous permet de contrôler le transport de REAPER (lecture, pause, enregistrement …) et propriétés des pistes (muet, armé pour l’enregistrement, monitoring, nom …) à distance à partir d’un autre appareil, comme un smartphone ou une tablette. Cela peut être particulièrement utile pour les personnes qui doivent enregistrer seuls, comme c’est souvent le cas en home studio.

Une télécommande REAPER, liée à votre projet et à ses pistes.

En cliquant sur une piste, vous pouvez même accéder à son fader de volume. Vous pouvez aussi naviguer entre marqueurs et régions, avoir l’indicateur de clipping etc …

Et comme toujours, ceci est totalement modifiable : vous pouvez coder et mettre en forme votre propre version avec HTML, CSS et JavaScript, comme n’importe quelle autre page web, et même ajouter vos propres boutons pour déclencher d’autres actions REAPER qui ne sont pas présentes sur l’interface originale.

Dans la v5.50, une autre interface, more_me, adaptée pour les mixages des sorties casques est sorti. Cela permet de laisser à ceux que vous enregistrez de faire leur propre mix pour le retour dans leur casque.

Outils Tiers

REAPER est tellement modulaire, une revue du potentiel de REAPER serait incomplète si elle ne parlait pas des applications tierces développées pour REAPER.

Conversion

En tant que convertisseur de projet de NLE et de STAN, AATranslator n’a pas été développé pour REAPER en particulier. Cependant, comme les fichiers de projet REAPER ne sont pas chiffrés (contrairement à beaucoup d’autres formats de projets STAN), REAPER est vraiment bien supporté. Vous pouvez donc facilement convertir des fichiers OMF, AAF, EDL, Pro Tools, Live, Audition, Ardour, Samplitude (parmi beaucoup d’autres possibilités) en projets REAPER.
Le développeur est très actif sur le forum REAPER.

Post-Production Vidéo

Si vous souhaitez effectuer un travail de type audio-vidéo, je vous conseille fortement d’utiliser Vordio. Plutôt que de simplement convertir vos projets vidéo en projets audio, Vordio génère intelligemment des projets en fonction des étiquettes qui ont été définies pour les clips audio dans le logiciel d’édition vidéo. Par exemple, lorsque vous convertissez un projet, au lieu de conserver la structure de piste audio d’origine créée par l’éditeur vidéo, Vordio est capable de grouper sous les mêmes pistes de groupes les objets définis comme Dialogue, FX, Ambiances, etc.

Vordio est également capable de faire une re-conformation : si l’éditeur vidéo vous envoie une nouvelle version modifiée du XML original qu’il vous a envoyé, vous pourrez fusionner les changements dans votre projet, sans perdre votre propre montage (structures de pistes, paramètres d’effet, etc.). Ce type de fonction vient d’être ajouté à la dernière version de Nuendo, mais était déjà disponible pour REAPER.

Communauté

Assistance

Il est dit que la communauté du forum REAPER est l’une des meilleures choses que vous trouverez dans le package REAPER. Tant que vous êtes poli, vous pouvez être sûr que vous obtiendrez une réponse d’un autre utilisateur. C’est le meilleur endroit pour trouver de l’aide, car beaucoup de passionnés sont heureux de partager leur expertise afin d’aider les autres.

Le forum est également l’endroit pour signaler les bugs et les demandes de fonctionnalités, car les threads sont régulièrement lus par les membres de l’équipe Cockos.

Donc, si vous avez des questions et que vous ne trouvez pas la solution vous-même, ou si vous avez un bug ou une demande de fonctionnalité : inscrivez-vous sur le forum !

Apprentissage

Tout cela est assez complexe. Alors, comment apprendre à utiliser REAPER ?

Démarrer REAPER peut être un peu déroutant. D’abord, une fenêtre vous invitera à configurer votre entrée / sortie audio (d’accord pour l’instant), puis REAPER vous présentera un projet vide, avec une fenêtre pop-up sur le dessus. Pas de guide, pas de lien vers les tutoriels ou de bouton “où commencer” et pas de modèle de projet. Les quelques boutons de la barre d’outils par défaut ne sont pas vraiment utiles non plus. Mais il vous suffit de double-cliquer sur le panneau de gauche pour créer une piste, et vous pouvez commencer !

Si vous avez besoin de faire quelque chose que vous ne trouvez pas sur l’interface, ouvrez la fenêtre des actions. À partir de là, vous pourrez exécuter des actions, les définir sur des raccourcis clavier ou sur des boutons de barre d’outils. Si vous ressentez le besoin de personnaliser le comportement de la souris et de modifier d’autres paramètres, ouvrez l’onglet de Préférence sous le menu Options.
La configuration par défaut de REAPER n’a pas été conçue pour un type de projet en particulier, personnaliser est donc nécessaire pour rendre votre flux de travail plus efficace. Si vous ne trouvez pas ce que vous voulez, il suffit de faire une recherche sur Internet, il se peut être que cela soit nommé différemment, ou que cela ne soit une action native mais une action intégrée à une extension ou un script.

Pour un démarrage plus rapide, vous pouvez consulter les fichiers de configuration d’autres utilisateurs, comme le mien, mais ils ne sont pas tous dédiés aux débutants absolus, et peuvent avoir des paramètres que vous n’aimez pas plus que les paramètres par défaut.

Si vous voulez apprendre des pros, vous pouvez télécharger le très bon Guide Utilisateur de Geoffrey Francis (en anglais). C’est la chose à lire si vous voulez tout savoir sur le logiciel (à part le scripting), l’approche est conviviale (ce n’est pas seulement une liste de fonctionnalités, c’est un véritable guide à travers le logiciel).

Vous pouvez également regarder les vidéos de l’excellent Kenny Gioa sur le site de REAPER, et en particulier sa playlist vidéo REAPER 5 Explained (en anglais). Il prépare également des DVD de tutoriels abordables.

En suivant le blog non officiel de Jon Tidey, vous pourrez apprendre beaucoup d’astuces, ainsi que des articles sur la communauté REAPER (interviews, extensions, démonstrations, etc.).

Vous pouvez jeter un coup d’œil sur le beau site Web de ReaperTV (en anglais) par PsmegTV, qui propose de nombreux didacticiels vidéo de haute qualité, triés par catégories (mixage, enregistrement, montage etc …).

Bien sûr, vous pouvez également trouver beaucoup de tutoriels sur YouTube par différents utilisateurs, dans de nombreuses langues différentes. Pour les francophones, les vidéos de Reno et en particulier sa série sur Personnaliser REAPER de A à Z vous seront très utile dans votre apprentissage.

Ressources

Beaucoup de choses ont été créées et partagées par les utilisateurs de la communauté. Thèmes, Scripts, Traductions, Fichiers de configuration, Fichiers de langues, etc. Il existe un site Web, le REAPER Stash, où la plupart des utilisateurs partagent les ressources qu’ils ont créées. Il pourrait y avoir une présentation plus moderne, et le site pourrait être plus ergonomique pour les uploaders, mais il y a beaucoup de choses de qualité dessus.

Pour trouver des ressources créées par des personnes qui préfèrent héberger leurs fichiers sur leurs propres plates-formes (les développeurs d’extensions en particulier), le forum est le premier endroit à regarder. Les scripters préfèrent GitHub pour Reapack.

Packs de Langue

Des packs de langues peuvent être générés et traduits par la communauté. Le pack de langue Français, un des packs de langues les plus complets, peut être téléchargé directement depuis Reapack (ce qui permet de bénéficier des mises à jours).

Installation du pack de langue Française via Reapack.

Verdict

REAPER n’est peut-être pas parfait et ne sera certainement pas adapté à tous les goûts, du point de vue du design, du workflow ou de vos goûts (c’est pourquoi il y a tant de STAN sur le marché). Mais, comme vous pouvez le voir, il a énormément de fonctionnalités à offrir, et comme il évolue tous les jours, cela vaut le coup de garder un œil dessus.

Son prix raisonnable, son optimisation des performances, sa flexibilité et son approche moderne de la gestion des pistes et de l’édition des objets le rendent approprié non seulement pour les débutants sur des ordinateurs bas de gamme, mais aussi pour les utilisateurs et les professionnels travaillant sur des projets complexes. Ces dernier peuvent pousser le logiciel encore plus loin avec des scripts et des extensions, grâce à son incroyable modularité, pouvant satisfaire une grande variété de workflows, même très spécifiques. C’est exactement pourquoi des entreprises comme Harmonix, Ubisoft, la BBC, Electronic Arts, Soundiron et d’autres ont opté pour REAPER pour au moins une partie de leur workflow.

Cette critique était très technique. Je vous laisse regarder REAPER, l’explorer et l’expérimenter par vous-même – un autre grand avantage d’avoir la possibilité de le télécharger gratuitement et directement depuis le site officiel !

Il n’est pas nécessaire d’apprendre tout le manuel avant de commencer : une fois que vous avez pris quelques minutes de configuration, vous serez prêt à vous lancer. Et avec une bête comme ça, je peux vous assurer que vous pouvez aller très loin dans le monde de la MAO, peut-être plus loin et plus vite que vous n’auriez pu l’imaginer !


Pour la version anglaise :
Merci à Mary et MP qui m’ont aidé à réviser et corriger ce long article. C’était un travail assez intensif, merci beaucoup à vous !
Merci aussi à Punk Duck pour son énorme correction ! Cordialement.
Et grâce à xpander, un autre volontaire dans l’équipe de correction !

Pour la version Française :
Merci à Grebz, sub26nico, Bronsky et Kill Bel pour le coup de pouce sur les corrections!
Merci à Friops et benf pour la relecture complète !

PS : ce n’est pas seulement mon article le plus long, mais c’est aussi le 100ème que j’ai publié sur mon site ! Pourvu que ça dure ! 🙂


Cet article a été promu sur:

Merci de le partager !

  • Bayu Ardianto

    nice article Ray. plenty of useful info, especially for those who hasn’t know REAPER.

    just my two cents, i think it’s better to show original (unmodified) WT’s Imperial theme (as it written in the caption). The one that you posted was a modified one.

    anyway, keep em coming buddy

    JRENG!

  • Oh you are totally right, it was not Imperial but Dark Side Imperial ! Just corrected the infos. I’ll stay with this theme mod (at least for moment) as I like it and the screenshot is very relevant. For the moment, original WT’s work is already exposed with v5 theme screenshot :).
    Thanks for your positive criticism, it is very appreciated 🙂

  • Vadym Mykhaylyuk

    Nice one! Thanks!

  • Thanks for the feedback 🙂

  • Loic Couthier

    Great article Ray, definitely worth the long read. I will recommend it to anyone interested by REAPER, as it is the best place to learn a lot about what it can do. Super travail ! 🙂

  • Nice ! So it was worth it 😛
    Thanks !

  • Dan

    Wow! I’m in the process of choosing a DAW and this is the best article I’ve read so far. Merci!!

  • Choosing a DAW is essentially a question of usage (what you want to do with it). That said, affordability and compatibily (with the OS) are also two key factors for the choice !
    Regarding REAPER, you know now what you can have with it 😛
    Thanks !

  • pierre Colongo

    Thanks for this review my friend ! It helps me a lot 🙂 ! See ya

  • Nice ! Have fun ! 😛

  • michael_ellis

    One of the best software reviews I’ve ever encountered. Magnifique!

  • Thank you very much for your comment !
    Hope you will like the software as well 😛

  • Psmeg

    Hi Ray, great review of Reaper DAW and I have to say a big thank you for the link to and kind words about my website – ReaperTV. :0)

    Keep up the good work!

  • Your tutorials are great and your site is one of the best looking I saw in the community so you really deserve it 🙂
    Thanks for sharing all that for free ! I’m sure it helps a lot of people.
    Cheers !

  • Psmeg

    Cheers Ray. The aim is to grow the channel / website into a large Reaper / Audio resource to help home studio users get the most from their gear. :0)

  • Tom Ritchford

    That was an epic review – full of details without cruft, exciting without being unrealistic.

    (Comment dit-on “epic review” en Français? C’est vrai que c’était un des meilleurs articles au sujet de technologie musicale que je n’ais jamais lu… et si l’anglais n’est pas ta langue maternelle, well, my hat is off to you…)

  • Indeed, French is my native language, but I can’t get all credits for this article, as I get help for the corrections (spelling and syntax) of the article to make it sounds more natural (see credits on bottom of the article) – and to clean some mistakes 😛 .
    Thank you a lot for your words, it means a lot to me !
    Cheers ! 🙂

  • ecl

    GREAT RAY ¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡

  • Thanks for you enthusiasm 😛

  • Midi Man

    Thanks for the great review.

  • You are welcome 🙂

  • Érik Marques

    The best REAPER review so far. Excellent work!

  • Thanks 🙂 I’ll try to keep it up to date then 😛

  • Peter Konc

    Just…. Thank you very much for this article. I’ve decided to choose Reaper now. Cheers! 🙂

  • I hope you will appreciate it then 🙂
    Enjoy !

  • Michel Barbaro

    Great review!
    Thank you!

  • You are welcome !

  • Quentin

    Thank you for sharing sir! All the best.
    Quentin Chen

  • Thanks to you for your comment 🙂

  • Zarathustra

    I’m not sure whether I’m more excited with this excellent review or just eager to try out the DAW.
    Very neatly written and to the point. Thank you for taking time to write this review.

  • Thx you very much, I’m glad this can help you in your REAPER journey 🙂

  • mike folk

    Thanks for the great article! Really covered all the questons I had about reaper, excited to check it out

  • Glad to hear it, thanks ! And welcome to REAPER 😛

  • Kareem O’Wheat

    Great software priced fairly and lots of resources and videos on the software

  • SteveC

    Many thanks for this great review. After a few years away from making music at home (I started in the early 90s with an Atari ST, C-Lab Creator, some synths and drum machines, and a 4 track recorder) I have decided to get involved again and build a new home studio. I’ve been doing a lot of research and playing around with several well known DAWs, including Reaper, but I don’t have the time to be fully learning and testing them all. Your article has convinced me to take the plunge and go with Reaper. I like the design philosophy, configurability and community approach. Thanks again.

    • HI Steve,
      thanks for your feedback,
      I hope you will find satisfaction with REAPER. There is a lot of online resources to help you learn this software,
      and if you are still stuck, you can still ask your questions on the Cockos forum 😛
      Good luck 🙂

  • asemkecut

    Really,….
    VERY GREAT!!!
    EXCELLENT POST

  • Phillip Archer

    Thanks.

  • Mr XavieR

    Hello ! Thanks a lot for sharing goods, I wish study all items in depht ; so in fact i use Audacity ( very nice freeware ) but , if you want little bit more … it seems that’s Reaper must be a nice choice ( quality/price/flexibility ) I will try it with help of an Epic review ;_)) Merci beaucoup !

    • Nice if this review can help you 😛
      Well, Audacity is more like an advanced audio recorder and editor than a full Digital Audio Workstation (with MIDI, VST, score editor…), so I’m pretty sure this upgrade in your workflow will be positive 😛
      Cheers !

  • Pat

    Wow what a great review. I have been using the Roland VS multitrack machines, and was considering enhancing this by doing the mixing/ mastering on a DAW, but didn’t want to spend too much. Reaper looks like it would be a perfect fit. Thanks a million!!

    • Thanks you ! Reaper can definitely help you in this workflow, or for any other kind of project 😛 Enjoy !

  • Jorge

    Excellent! I work with Ableton (an illegal copy, just like everybody here in Argentina) and really want to switch to Reaper. I think it´s extremely powerful and cheap. Thank you for sharing your knowledge!

    • Now you can to spread the words all over Argentina 😛 Cheers !

  • This is by far the very best Reaper Review out there. Thank you for sharing this 🙂

  • Excellent….Bravo!

    Excellent article. Bravo!

  • Bruce Quayle

    Your truly in-depth review has put me on the path to purchase Reaper. Thank you for your time and efforts…well worth it for me.
    I have a question relating to Audio Interface: I have been reading some stellar reviews on the Arturia Audio Fuse. Do you have, or have you heard any feedback relating to how it works with Reaper or not?
    Thanks again.

    • glad ot helped you 🙂
      I didn’t no feedback about it (which may be a good sign :P) ASIO driver is a standard, I don’t see why this one would not work with REAPER. It’s all good, IMHO.

  • Bruce Quayle

    Thank you for such a superb review. Excellent indeed.
    Question: Do you know if the Arturia Auidio Fuse interface will work with Reaper?
    Cheers