Guide Détaillé du Sous-Titrage avec Reaper

subtitles-featuredImage2
Ce tutoriel est dédié à REAPER v4 et est considéré comme obsolète depuis la sortie de la v5 en août 2015. je vous recommande donc la lecture de l’article suivant (en anglais)

REAPER v5, Text Items and Scripts: Subtitling, Faster Than Ever! / ExtremRaym

Introduction

Sous-titrer a toujours été une tâche longue et fastidieuse… Le fait est que cela ne peut pas vraiment être fait de manière automatique. Il faut définir les timecodes, rentrer le texte…
A moins que Reaper, notre DAW préféré, soit capable d’automatiser certaines étapes du processus ?

Imaginez, si pouviez préparer le sous-titrage d’un projet avec le titre, la position et la durée des éléments audio qu’il contient…
Ou si vous pouviez vous aider de la forme d’onde des objets audio pour définir des timecodes qui serviront au sous-titrage…
AH HA ! Je vois que cela titille votre curiosité 😀

Les développeurs des extensions SWS pour Reaper ont bien compris qu’il y avait un potentiel derrière tout ça, potentiel que nous allons essayer d’exploiter au maximum, en abordant d’abord l’aspect théorique de la chose avant de passer à des exemples concrets.

Il m’a fallu pas mal de temps et d’expériences pour mettre en place ces protocoles, j’espère que vous les trouverez utiles 🙂

L’article est assez long car il est très détaillé, mais rassurez vous, une fois que l’on sait ce qu’il y a à faire, ça coule tout seul !

Détails du Tutoriel

  • Durée : selon projet
  • Difficulté : avancée
  • Pré-requis : connaître les termes de base de Reaper
  • Système d’exploitation : Windows
  • Logiciels :

SWS et les Actions de Sous-Titres sous Reaper

Reaper est à ce jour, si je ne m’abuse, le seul DAW capable d’intégrer des sous-titres. Il ne le fait cependant pas nativement, il aura besoin des indispensables extension SWS, ce fameux complément pour Reaper qui vient en décupler les possibilités.

Les Actions SWS liées au sous-titrages sont en réalité peu nombreuses. En fait… il y en a cinq. Quelques feature requests ont été proposées (par moi-même :P) afin d’en avoir plus, mais elles sont, sans surprise, rester inaperçues jusqu’à présent. Faut dire qu’il y a plus important à faire, les sous-titres sous Reaper n’intéressent qu’une faible partie des utilisateurs.
Ces cinq actions sont cependant très puissantes, et combinées à des raccourcis clavier et des macros dans un logiciel externe, elles vous permettront de faire tout ce dont vous pourrez avoir besoin.

La fenêtre Bloc-Notes et les Sous-Titres

Certaines actions sont liées à l’affichage de la fenêtre Bloc-Notes, qui permet notamment d’afficher les sous-titres liés aux régions, les sous-titres liés aux marqueurs, ou les deux en même temps, et donne accès aux fonctions d’importation et d’exportation.
Les fichiers de sous-titres n’étant que du texte avec un timecode d’entrée et un timecode de sortie, il est bien plus pertinent d’utiliser les sous-titres sous formes de régions que sous forme de marqueurs. À noter que c’est d’ailleurs le comportement utilisé lors de l’import des sous-titres.

subtitlesReaper-0-ReaperNotesEmpty
La fenêtre Bloc-Notes de Reaper, catégorie Sous-Titres, vide, par défaut.

Importer des Sous-Titres SRT

Avant d’importer des sous-titres, je vous conseille d’exporter la liste de régions actuelles, si vous en avez, dans un fichier externe, via le gestionnaire de régions, puis de supprimer toutes les régions du projet via SWS: Supprimer toutes les régions.

Vous pouvez donc importer des sous-titres dans un projet, à partir d’un fichier SRT, via l’action (SWS/S&M – Importer un fichier de sous-titres). Ils seront convertis en sous-titres de régions, liés à des régions, et porteront comme nom “Subtitles” suivi de “#” et de leur numéro. Par exemple : Subtitles #1.
Si la première partie de l’action est géniale, la deuxième l’est beaucoup moins. Il est peu instinctif d’afficher les sous-titres par un simple numéro, d’autant que le numéro de la région est le même que celui des sous-titres (redondance d’informations).
Les actions copier/coller pour des champs de texte n’étant pas possible sous Reaper, nous ne pouvons pas créer d’action personnalisée pour corriger ce problème. Nous allons donc devoir utiliser un logiciel de macros pour convertir les sous-titres de région en noms de région.

subtitlesReaper-1-import
Importer des sous Titres dans Reaper

Afin de faciliter la mise en place de notre macro, nous allons définir des raccourcis clavier pour chaque action qui va nous être utile. Ainsi, la macro ne consistera qu’en une succession de raccourcis clavier (pas de position / clic de la souris) la rendant plus stable, plus facilement exécutable et fiable peu importe la positions des fenêtres. Ainsi ont été définis :

  • SWS/S&M: Open/close Notes window (region subtitles)Ctrl + Maj + Q
  • SWS/S&M: Open/close Notes window (region names)Ctrl + Maj + R
  • SWS: Aller à/sélectionner le marqueur/la région suivant(e)Ctrl + Alt +

Peu importe la difficulté d’exécutions de ceux-ci vu qu’ils ne seront pas utilisés manuellement. A noter que vous pouvez choisir d’autres raccourcis si vous le voulez, tant que vous adapter les macros en fonction.

Pour créer la macro, je vous conseille Macro Recorder de JitBit.
Vous pourrez soit l’enregistrer vous-même manuellement, puis nettoyer les actions superflues (exemple : les déplacements de souris), soit la programmer.
Si tout comme moi vous n’utilisez que des raccourcis clavier pour la programmer, vous pouvez définir la durée entre chaque action à un minimum de 5 millisecondes (si vous mettez moins, les fenêtres n’ont pas le temps de s’afficher, il se peut donc que certains PC aient besoin de plus de temps).
Il y a surement moyen d’optimiser la macro en utilisant les fonctions liées au presse-papier et à l’affichage des fenêtres, mais pour l’instant, je suis plutôt satisfait comme ça, les sous-titres d’un long-métrage sont convertis en quelques minutes à peine.

Sinon vous téléchargez le zip que je vous ai préparé :

Télécharger “Macros Sous-Titres Reaper” ReaperSubtitlesMacros_X-Raym.zip – Téléchargé 825 fois – 2 KB

c’est encore plus simple 😀

Dans tous les cas, les actions qui devront s’effectuer à la suite sont :

  1. Ouvrir la fenêtre de sous-titres de région ► Ctrl + Maj + Q
  2. Tout sélectionner ► Ctrl + A
  3. Copier ► Ctrl + C
  4. Ouvrir la fenêtre des noms de régions ► Ctrl + Maj + R
  5. Coller ► Ctrl + V
  6. Aller à la région suivante ► Ctrl + Alt +
subtitlesReaper-2-macroSubtitlesToRegions
Macro : Sous-Titres vers Régions

Avant d’exécuter votre Macro, vérifiez bien que le texte dans la fenêtre Bloc-Notes n’est pas verrouillé. Verrouiller le texte permet de l’afficher en plein format, ce qui est très pratique pour naviguer dans un projet, mais cela empêche sa sélection. Pour le vérouiller/déverrouiller, il vous suffit de cliquer sur l’icône en haut à gauche de la fenêtre Bloc-Notes.
Il ne vous reste qu’à faire jouer la macro X fois, X étant le nombre de sous-titres que vous avez, et Hop, les régions de votre projet se renomment instantanément sous vos yeux !

subtitlesReaper-3-macroPlayXTimes
Jouer la Macro X fois
subtitlesReaper-4-SubtitlesToRegions
Les régions sont nommées en fonction de leurs sous-titres !

Exporter des Sous-Titres SRT

À partir du moment où les régions contiennent des sous-titres, vous pouvez les exporter via la fenêtre Bloc-Notes (sous-titres de région) ou via le panneau des actions. Encore une fois, le texte doit être déverrouillé. Le format d’export est le SRT, le format le plus courant et probablement le plus souple pour le sous-titrages, encodé en UTF-8.

subtitlesReaper-5-ReaperExportSubtitles
Export de sous-titres sous Reaper

Exemples

Sous-Titrer à partir d’un projet Reaper

Sous Reaper

Vous avez enregistré une chanson, vous êtes en train de faire la post-production sonore d’une vidéo, vous venez de faire une saga audio… Si tout comme moi vous aimez que chaque objet du projet soit identifiable au premier coup d’œil, alors il est fort possible que vos prises portent un nom clairement identifiable, comme le nom de la réplique à laquelles elles correspondent (contre-exemple : Audio-4_5.wav).
Nommer les prises est pour moi si utile que j’ai attribué un raccourci d’une lettre, à savoir D, à la fonction Xenakios/SWS: Renommer les prises…, puis j’ai défini des macros sur mon clavier (qui a des touches macros) pour pouvoir en deux touches copier la réplique sélectionnée dans un document Open Office (à savoir, le scénario) et la surligner puis renommer la prise sous Reaper avec le contenu du presse-papier. Je passe le détail du comment, tout le monde n’a pas un clavier de ce type (cela dit, vous pouvez utiliser Macro Recorder), mais l’idée c’est que toutes mes répliques, lignes de dialogues, ou paroles de chanson sont écrites en tant que nom de prises sous Reaper. Pour des projets de 30 minutes de dialogue comportant plus de 700 fichiers audio, je vous laisse imaginer le temps gagner si on peut identifier instantanément chaque objet audio comme une ligne de dialogue précise.

subtitlesReaper-6-ProjetNomItemRepliques
Un projet Reaper dans les objets portent le nom des répliques

Vous vous doutez bien que d’un projet où chaque élément audio correspondant à une voix est nommé en fonction de la réplique qu’il contient, à la volonté de pouvoir exporter le tout sous forme de fichier sous-titres, il n’y a qu’un pas.
In fine, ce que nous voulons faire est plutôt simple : convertir les noms de prises en sous-titres de régions afin qu’ils puissent être exportés.
Le chemin n’est pas direct cependant. Il faut d’abord préparer une action personnalisée sous Reaper, que j’ai appelée Créer des régions à partir des prises visibles. Elle consiste en :

  1. SWS: Supprimer toutes les régions
  2. Objet: Sélectionner tous les objets
  3. SWS: Créer des régions à partir des objets sélectionnés nommés avec la prise
  4. Objet: Désélectionner tous les objets
  5. Transport: Aller au début du projet
subtitlesReaper7-ActionPerso
Une action personnalisée pour préparer le projet

Maintenant, masquez toutes les pistes qui ne contiennent pas d’objets audio nommés avec une réplique.

subtitlesReaper-8-AfficherPistesVoix
Afficher uniquement les pistes avec des objets correspondant à des répliques

Ensuite vous n’avez plus qu’à exécuter notre action personnalisée : des régions sont créées en fonction des prises visibles (noms et points d’entrée/sortie).

subtitlesReaper-9-NomsDesObjetsVersRegions
Des régions sont créées à partir des prises visibles, et portent le nom de la prise dont elles sont issues

Malheureusement, cela n’en fait pas des sous-titres de région. Nous allons devoir utiliser Macro Recorder pour convertir les noms de régions en sous-titres de région avec les actions suivantes :

  1. Ouvrir la fenêtre des noms de régions ► Ctrl + Maj + R
  2. Tout sélectionner ► Ctrl + A
  3. Copier ► Ctrl + C
  4. Ouvrir la Fenêtre de sous-titres de région ► Ctrl + Maj + Q
  5. Coller ► Ctrl + V
  6. Aller à la région suivante ► Ctrl + Alt +
subtitlesReaper-10-macroRegionsToSubtitles
Macro : Régions vers Sous-Titres

Vous remarquerez que c’est presque l’inverse de quand on cherchait à convertir les sous-titres de région en noms de région 😀
Vous n’avez plus qu’à répéter l’action un certain nombre de fois et le travail est fait ! La suite des opérations se passent ailleurs 😉

Fusionner les sous-titres consécutifs similaires

Si vous utilisez beaucoup la technique du comping, c’est à dire que vos répliques sont un assemblage de plusieurs prises, et que tout comme pour moi chaque prise porte le nom de la réplique entière, vous aurez très certainement des régions avec le même nom qui se chevauchent. Il n’est pas possible de les fusionner sous Reaper.

subtitlesReaper-11-CompingReaper
Une réplique assemblée par “comping”, et les régions qu’elle a générées. Chaque élément de la réplique porte le nom de la réplique entière.

Qu’à cela ne tienne, certains logiciels de sous-titres sont capables de le faire. Il vous suffit alors d’exporter vos régions au format SRT, et de les importer dans l’un d’entre eux. Mon choix s’est porté sur Subtitle Edit pour cette tâche, qu’il fait à merveille. L’action se trouve dans Tools > Merge Line With Same Text… et vous pourrez choisir la durée de chevauchement à prendre en compte.

subtitlesReaper-12-SubtitleEditMergeSameText
La fenêtre “Merge lines with same text” de Subtitle Edit

A noter que si deux personnages ont exactement la même réplique consécutivement, il se peut qu’elles soient fusionnées par ce processus. Vous devrez alors la réécrire vous même dans le logiciel de sous-titrage. Un petit pas en arrière, mais par rapport au temps gagné (je rappelle que tout votre projet a été sous-titré sans que n’ayez à définir aucun timecode), c’est pas trop mal quand même 😀
Mon astuce : les objets audio de deux répliques consécutives similaires dîtes par des personnages différents n’ont pas le même nom (je rajoute des caractères en plus dans le nom de la deuxième prise).

Sous-Titrer à partir d’un fichier finalisé

Autre cas de figure, vous voulez sous-titrer un projet qui est déjà fini, et/ou dont les prises de voix ne sont constituées que d’un seul objet audio.
Vous n’avez certes pas besoin de Reaper pour faire ça, vous pouvez utilisez directement un logiciel de sous-titrage. Cependant, peu d’entre eux permettent de traiter des fichiers audio sans vidéo, et une minorité d’afficher les formes d’ondes sonores, ce qui est pourtant sacrément pratique pour faire des timecodes précis.
L’idée est donc de se servir de Reaper juste pour préparer les timecodes grossièrement, avant de peaufiner le tout dans un logiciel dédié. Plutôt que de découper en objet différents le fichier audio de base, je vous conseille de créer des objets MIDI sur une piste en dessous de la piste de référence, d’ajuster leur point d’entrée et de sortie en fonction des répliques, et de les renommer ensuite… Il n’y a plus qu’à utiliser ce que nous avons vu dans l’exemple précédant et à exporter 🙂

EDIT (30/06/2014) : Je viens juste d’écrire un article (Le Sous-Titrage Facile et Rapide – Tutoriel Reaper & Subtitle Workshop), avec un exemple en vidéo en temps réel, pour vous montrer comment synchroniser et élaborer des sous-titres à partir d’un transcript en utilisant Reaper, avec un workflow optimisé ! 🙂

subtitlesReaper-13-ReaperSousTitresObjetsVide
Sous-Titrer sous Reaper avec des objets MIDI vides

Logiciels de Sous-Titrage

Il est évident que les fonctions propres aux Sous-Titrages sont à exécuter dans des logiciels dédiés. Chevauchements, traduction, intervalle minimum entre deux sous-titres, nombres de lignes, affichage du nombre de caractères par seconde, conformation relative à une vitesse de défilement d’images…
L’édition de vos sous-titres dans Reaper doit basiquement s’arrêter à l’import / l’export / la conversion de nom d’objets / le timecode de base (ce qui est déjà bien 🙂 )

Je vous conseillerai d’utiliser Subtitle Workshop, un freeware dont les fonctions principales sont très bien pensées. Le problème, c’est qu’il ne gère pas l’UTF-8 (c’est annoncé pour une mise-à-jour, mais en attendant…), ce qui provoque des problèmes pour les caractères spéciaux (type les accents, les cédilles etc…).
Il va donc falloir convertir en ANSI le fichier exporté par Reaper ou enregistré à partir de Subtitles Edit (le logiciel avec lequel vous avez fusionné les répliques similaires).
Pour ce faire, vous ouvrez les sous-titres avec le Bloc-Notes de Windows, vous faîtes Fichier ► Enregistrer sous et vous choisissez Encodage : ANSI. C’est un format plus ancien et mal optimisé, mais qui offre plus de compatibilité (comme souvent avec les vieux formats). Rien ne vous empêchera de reconvertir le fichier en UTF-8 une fois que vous aurez fini.

subtitlesReaper-14-SousTitresEncodage
Encodage des sous-titres en ANSI avec le Bloc-Notes de Windows

Je profite généralement d’être sous Bloc-Notes pour faire mes sauts de lignes à la volée de manière plus rapide que dans un éditeur de sous-titres.

Je ne vais pas vous apprendre à vous servir de Subtitle Workshop. Cependant je peux pointer du doigt une fonction qui est très utile, et dont ne dispose pas ses concurrents : la possibilité d’avoir un grand nombre de lignes dans un même sous-titre et de couper le sous-titre en fonction des sauts de lignes.
Ainsi, si votre réplique est très longue, vous la mettez en forme (avec les sauts de lignes), puis vous faîtes Edit ► Text ► Fast Divides Line à plusieurs reprises, jusqu’à ce que ce soit bon. Le point de sortie du premier sous-titre nouvellement créé est calculé à partir du nombre du caractère qu’il contient.
Inversement si vous voulez combiner des sous-titres, c’est possible via Edit ► Subtitles ► Combine Subtitles mais n’oubliez pas de rajouter un tiret cadratin (dit tiret de dialogue) “—” en cas de changement de personnage. Je vous conseille d’apprendre les raccourcis clavier qui vont avec ces deux fonctions pour aller plus vite.

subtitlesReaper-15-SubtitleWorkshopFastDivide
Une longue réplique a été coupée grâce à plusieurs sauts de ligne, et va être découpée en plusieurs sous-titres distincts.

D’autres fonctions sur le timing des sous-titres (comme la possibilité de faire durer un sous-titres jusqu’au suivant, de définir une distance minimum entre les sous-titres etc…) vous permettrons rapidement de rendre la chose plus agréable à regarder.
Autre point fort : l’affichage côte à côte, en colonnes, de deux langues différentes, chose qui peut grandement simplifier vos traductions 🙂

Avec ces méthodes, vous obtenez déjà des sous-titres tout à fait regardable 🙂

Conseils de Sous-Titrages Professionnels

Les méthodes que nous venons de voir permettent d’obtenir des sous-titres correctes rapidement. Pour qu’ils soient encore mieux, c’est à dire lisibles et le plus “transparents” possible pour les spectateurs, nous pouvons jeter un coup d’oeil aux consignes développées par les professionnels du sous-titrages du Cinéma et la Télévision.
Ces consignes diffèrent selon les chaînes de télévision et les studios : ce n’est pas une science pure, chacun fait ce qu’il veut. Cependant, les respecter, du moins dans les grandes lignes, donnera à vos sous-titres un aspect plus propre, et ils seront plus facilement digérés par le spectateurs, reconnaissant un style auquel ils sont déjà habitués. Si vous êtes déjà tombés sur des sous-titres de plus de 2 lignes, vous comprendrez ce que je veux dire 😛
Question de temps et de patience, c’est souvent dans ces petits détails que l’on distinguera les sous-titres amateurs de sous-titres réalisés par des professionnels. De manière très général, je peux vous suggérer :

  • Pas plus de deux lignes
  • Environ 40 caractères par lignes
  • Des saut de lignes à des emplacement sémantiques (après une ponctuation, avant un groupe de mots ayant la même fonction etc…) pour éviter les lignes veuves ou orphelines.

Et si vous voulez en savoir encore plus et devenir un vrai pro (et c’est pas une façon de parler) :

Conclusion

Ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est qu’il est possible de faire des sous-titres rapidement à partir de Reaper. Le peaufinage dans des logiciels dédiés est nécessaire, mais vous aurez compris que le fait même que Reaper puisse s’intégrer au processus peut permettre de gagner énormément de temps, surtout pour des projets réalisés dans Reaper même (comme une Saga Audio) pour lesquels vous n’aurez pas à réécrire les dialogues et pour lesquels la synchro est déjà grossièrement faite. Pas mal déjà, nan ? 🙂 Une simple découpe des répliques trop longues, un ajustement du début et de la fin de certaines d’entre elles, et les sous-titres seront fonctionnels, mais si vous avez la patience et le temps, libre à vous de les travailler encore un peu plus 😀

Au final, une fois que vos sous-titres sont bien faits, vous pouvez les reconvertir en UTF-8 si besoin et les ré-importer dans Reaper si cela vous fait plaisir… et la boucle est bouclée 😛

J’espère que le tutoriel vous a plu, c’était très technique et ça m’a mit un bout de temps à trouver tout ça (et à l’écrire), mais si la technique d’utiliser Reaper pour les sous-titres commence à se répandre, il serait fort possible que certaines fonctions deviennent plus faciles à réaliser avec les mises-à-jour des extensions SWS 😀 N’hésitez pas à supporter cette Feature Request par exemple 🙂 Enfin je dis ça, je ne peux rien promettre, je ne fais pas partie de l’équipe de développement des extensions SWS !

D’autres améliorations sont à attendre aussi de la part des logiciels de sous-titrages. Pour l’instant on jongle un peu, mais je ne doute pas que cela va grandement s’améliorer 😛

Bon sous-titrage !

Capture d’écran : Alien 2347 de X-Raym, Extraterreur de X-Raym (sous-titré par Lwyz)

Reaper Forum Thread : A Detailed Guide to Subtitling with Reaper

  • it would appear subtitle workshop is a corrupt download

  • Just try again, or find an other server 🙂
    Subtitle Workshop is a very popular software in the subtitle world, I even see that it was recommanded in subtitle guide of respected broadcast channel.